Laurent D., BTS Design d’Espace, financement Fongecif 3 années ago

Laurent D., BTS Design d’Espace, financement Fongecif

« J’ai l’habitude de dire que je suis un peu né avec un crayon dans la main car aussi longtemps que je me souvienne, j’ai toujours dessiné. A l’adolescence mon professeur d’art plastique (on disait professeur de dessin à l’époque, eh oui j’ai 41 ans depuis peu) avait vu mon potentiel et avait incité mes parents à me faire poursuivre des études dans le domaine des arts appliqués. Mes parents, suivant leur instinct ainsi que l’avis des professeurs, en ont décidé autrement et je me suis tourné vers le domaine scientifique à contre-cœur. J’ai malgré tout continué à dessiner tout seul dans mon coin, j’ai même tenté le concours des Beaux-Arts en 1990 après avoir raté mon bac une première fois. Ensuite, la vie faisant, j’ai posé mon crayon pendant de nombreuses, très nombreuses années. C’est la naissance de mon premier fils qui a, dirons-nous, bouleversé un peu mon train-train quotidien. Je me suis alors profondément remis en question et je suis arrivé à la conclusion qu’il me fallait retourner à mes premières amours. Et pourquoi l’archi ?

Et bien depuis longtemps, j’étais devenu la personne que mes amis consultaient lorsqu’ils voulaient un conseil, un plan pour tel ou tel petit projet, et puis parce que j’avais réalisé modestement les plans de ma maison et j’y avais éprouvé du plaisir. C’est donc tout naturellement que j’ai cherché comment, tout en étant salarié et père de famille, accomplir mes désirs. J’ai été attiré par le BTS Design d’Espace et par Autograf, puis j’ai fait une demande de Fongecif qui a été acceptée. C’est en septembre 2008 que j’ai intégré la première année de BTS Design d’Espace à Autograf. J’ai eu la chance d’avoir de très bons formateurs, je pense notamment à Magali, Nathalie et Olivier. Je dois dire que ces deux premières années d’études furent difficiles, avec des hauts et des bas, mais l’enseignement que j’ai reçu notamment de la part de Magali et de tous les autres professeurs a été pour moi un régal et m’a donné envie de poursuivre. Car effectivement le BTS design d’espace n’est pas une fin en soi et j’avais envie de pouvoir, un jour, mettre mon nom en bas d’un plan.

J’ai donc par la suite fait une demande d’équivalence à l’école d’archi de Paris Val de Seine sur les conseils d’une ancienne élève d’Autograf qui m’avait précédé dans cette démarche. J’ai donc intégré cette école en 3e année de licence. Voilà, j’y suis toujours, j’ai eu un petit raté en fin de 4e année qui fait que je repasse le 2e semestre de 4e année mais cela n’a en rien entaché mon envie de devenir architecte. »

 

Laisser une Réponse

 

Votre adresse email ne sera pas publiée.